Actualités

Vendredi 2 juillet 2021

Télétravail frontalier et Compensation Financière Genevoise (CFG) « Regarder de près pour voir plus loin »

retour à la liste des actualités
Télétravail frontalier et Compensation Financière Genevoise (CFG) « Regarder de près pour voir plus loin »

La journée du 16 juin dernier a été marquée par deux annonces importantes pour le Grand Genève. La première concerne la prolongation de l’accord spécifique sur le télétravail frontalier jusqu’au 30 septembre 2021. La seconde porte sur le versement 2021 de la Compensation financière genevoise (CFG). Il s’agit bien sûr de bonnes nouvelles pour notre bassin de vie transfrontalier. Mais, à bien y regarder de près, ces annonces comportent plusieurs fragilités. Les élus du Pôle métropolitain appellent ainsi à la plus grande vigilance et à la mobilisation de tous pour renforcer la portée de ces accords.

  • Télétravail frontalier : trouver les conditions d’un accord pérenne à travers des conventions de « bassins de vie transfrontalier »
  • Compensation financière genevoise : concentrer les efforts et trouver de nouvelles marges de manœuvre

« Les deux annonces du 16 juin dernier constituent de bonnes nouvelles pour le Grand Genève. Toutefois, il est fondamental d’une part de pérenniser un accord sur le télétravail frontalier audelà du 30 septembre 2021. C’est un enjeu économique, de mobilité et de qualité de vie. « La convention de bassins de vie transfrontalier » me paraît être le bon outil. Je souhaite que nous puissions le mettre en œuvre très rapidement afin de poursuivre les expérimentations que la crise nous a amené à déployer et que le cadre législatif français va à nouveau encourager.

Sur la Compensation financière genevoise (CFG), j’appelle à la plus grande vigilance. La progression observée n’a aucune garantie de stabilité. La CFG n’est ni un cadeau, ni un pactole. C’est la compensation de charges d’un phénomène transfrontalier puissant et le signe de notre interdépendance franco-suisse.

Les besoins en équipements, les impératifs de la transition écologique et les enjeux de cohésion sociale doivent nous amener à mobiliser les moyens à la mesure des enjeux. C’est plus d’un milliard de CHF d’impôt collecté cette année sur la masse salariale des travailleurs frontaliers, par la Confédération, le Canton et les communes genevoises. Il donne l’ordre de grandeur des moyens mobilisables pour répondre au besoin de notre bassin de vie transfrontalier.

 

Le Président du Pôle métropolitain du Genevois français, Christian Dupessey »

 

VOIR LE COMMUNIQUE DE PRESSE