Actualités

Jeudi 7 mai 2020

Gestion transfrontalière de la crise sanitaire et déconfinement : les propositions des élus du Pôle métropolitain du Genevois français pour la prise en compte de la réalité transfrontalière du Grand Genève

retour à la liste des actualités

Dans la perspective du déconfinement prévu le lundi 11 mai prochain et des accords à établir entre les Autorités françaises et suisses, Madame la Secrétaire d’Etat aux Affaires européennes Amélie De Montchalin a organisé, ce mercredi 6 mai, une visioconférence avec les représentants de l’Etat, les Parlementaires et les élus des collectivités territoriales. Les élus du Pôle métropolitain du Genevois français – Messieurs Jean Denais, Christian Dupessey, Pierre-Jean Crastes, Christophe Bouvier et Jean Neury - ont fait état des besoins constatés sur le terrain et formulé des propositions. Nous sommes à présent en attente des décisions à venir. 

Plusieurs sujets étaient à l’ordre du jour de cette séance. Les questions de la coopération sanitaire transfrontalière, de l’évolution de l’emploi frontalier et de la prise en charge de l’indemnisation chômage, du maintien des possibilités étendues pour le télétravail frontalier et les couvertures d’assurance, du commerce frontalier, de la capacité à rejoindre sa famille de part et d’autre de la frontière ou encore à se rendre en résidence secondaire avec la règle des 100 km ont été soulevées.

Les élus du Pôle métropolitain sont également intervenus pour :

  • 1. Demander la fin des contrôles systématiques aux douanes ouvertes et rétablir, dès à présent, les contrôles douaniers aléatoires.
  • 2. Demander une ouverture graduelle et rapide des douanes du Grand Genève dans la perspective du 11 mai prochain, facilitant également l’usage des transports publics et du vélo. La Suisse et la France ont, tous deux, engagé un plan de déconfinement à compter du 11 mai prochain. Dans une agglomération binationale aussi intégrée, la frontière ne constitue plus, de fait, un moyen efficace de limitation du risque de propagation de l’épidémie. Il s’agit d’ouvrir les différents points de passage, dans les deux sens et de proposer des voies réservées aux transports publics et au vélo.
  • 3. Demander la réouverture de la Voie Verte du Grand Genève et des différentes pistes cyclables afin de mettre en place des solutions de mobilité alternatives à la voiture individuelle. Le Grand Genève doit pouvoir disposer de la même capacité d’actions que les autres, villes françaises et suisses, en faisant du vélo et des modes doux un moyen de transport privilégié.
  • 4. Demander une coordination des mesures de prévention et des gestes barrières, particulièrement dans les transports publics transfrontaliers. Cela concerne le Léman Express, le tramway Genève-Annemasse et l’ensemble des lignes de bus transfrontalières.

Les élus du Pôle métropolitain ont également plaidé pour une cartographie transfrontalière de l’état de situation sanitaire basée sur les mêmes critères de part et d’autre de la frontière. Le classement rouge/orange/vert des départements pourrait être établi également à l’échelle du Grand Genève afin de mieux connaître l’évolution de l’épidémie et adapter en conséquence les plans d’actions dans notre agglomération transfrontalière.