Actualités

Vendredi 14 septembre 2018

Projet d’agglomération de 3ème génération : une déception pour la coopération transfrontalière

retour à la liste des actualités

Aujourd'hui, le Gouvernement suisse a déposé, devant les Chambres fédérales, son projet de loi relatif au financement des Projets d’agglomération de troisième génération. Si trois projets majeurs portés par le Canton de Genève sont réintégrés, ce résultat reste une déception pour tout le Grand Genève et pour la coopération transfrontalière.

Au terme de sa procédure de consultation, le Conseil fédéral de la Confédération suisse a finalement décidé d’affecter près de 104 millions CHF de crédits aux projets de mobilité du Grand Genève pour la période 2019-2022, dans le cadre du Projet d’agglomération de 3ème génération.

Cinq projets situés sur territoire français seront ainsi cofinancés par la Confédération. Ils concernent deux Pôles d’Echanges Multimodaux (PEM) du Léman Express (à Thonon-les-Bains et à la Roche-sur-Foron) et trois projets de mobilité douce (dans l’agglomération d’Annemasse et à Bonneville), pour un coût total de 30,39 millions CHF et 10,64 millions CHF de cofinancements bernois (35%).

Ce résultat, s’il témoigne de la cohérence d’actions à l’échelle du Grand Genève, constitue néanmoins une véritable déception.

Tous les partenaires sont, dès aujourd’hui, mobilisés à la recherche de solutions pour le court et le moyen terme, tant en matière de mobilité que de financements (fonds d’agglomération, etc).