Actualités

Mardi 26 juin 2018

Le Genevois français se dote d'un Schéma d’Accueil des Entreprises

retour à la liste des actualités
Le Genevois français se dote d'un Schéma d’Accueil des Entreprises

Le Comité Syndical du Pôle métropolitain du Genevois français a adopté, le 22 juin dernier, le Schéma d’Accueil des Entreprises. Ce schéma métropolitain fixe les orientations stratégiques du territoire pour allier attractivité économique et aménagement durable des zones d’activités. Le S.A.E comporte des éléments de diagnostic, formalise une stratégie et comporte une portée très opérationnelle avec un plan d’actions. Il compte également un recueil, à vocation technique, qui cartographie l’intégralité des zones d’activités économiques du Pôle métropolitain et recense leurs caractéristiques. 

Sur le Pôle métropolitain, 1 996 ha et 145 zones d’activité sont identifiés comme des espaces à vocation économique. Les documents d’urbanisme prévoient plus de 345 ha d’extensions dédiées à l’activité économique mais le potentiel existant est déjà très important. En effet, plus de 175 ha sont déjà mobilisables, soit qu’il s’agisse de terrains commercialisables ou de terrains à remobiliser (friches, dents creuses, densifications, terrains non aménagés).

La stratégie du Pôle métropolitain en matière d’accueil des activités économiques se définit comme suit :

  • Se doter d’une armature de zones économiques équilibrées,
  • Concrétiser une ambition forte en matière d’aménagement durable du territoire,
  • Structurer des services pour répondre aux besoins de toutes les entreprises,
  • Améliorer la gouvernance pour optimiser le développement économique du territoire.

 Schéma d’Accueil des Entreprises

Les membres du Pôle métropolitain du Genevois français souhaitent donc s’engager fortement en faveur de zones d’activités redynamisées, porteuses de développement économique et soucieuses d’un développement durable du territoire. Ainsi, pour les zones « métropolitaines », des objectifs ambitieux sont fixés, tant en termes de densité d’emploi et de densité d’activités, de territorialisation des filières que de développement de l’économie circulaire. Les impératifs d’une bonne gestion environnementale des zones d’activité, avec par exemple la meilleure prise en compte des trames vertes et bleues, sont également affirmés. 

Au sein de l’armature économique, les zones d’activité ont vocation à soutenir le développement économique du territoire en permettant d’appuyer le développement des entreprises selon leurs caractéristiques et leurs besoins. 

Pour transformer l’essai et accompagner le déploiement opérationnel du SAE sur le territoire, 19 actions ont été identifiées. Elles font l’objet d’un travail d’approfondissement par les développeurs économiques et élus en charge de l’aménagement du territoire et du développement économique au sein des collectivités membres du Pôle métropolitain. Les premières expérimentations sont prévues pour 2019, au sein même des zones d’activités ! Les questions foncières, l’économie circulaire et le déploiement de services à la mobilité devraient faire partie des premiers chantiers.