Actualités

Mercredi 14 décembre 2016

La Mobilité, le grand défi du Genevois français

retour à la liste des actualités
La Mobilité, le grand défi du Genevois français

Quelles solutions transport sur le Genevois français ? Comment diminuer les bouchons ?

Avec plus de 450’000 déplacements hebdomadaires supplémentaires d’ici 2030, sur un total d’1,5 million aujourd’hui, trouver des réponses aux problématiques de transport devient urgent. Mardi 13 décembre, ce sont plus de 120 acteurs de la mobilité du Genevois français, (institutionnels, opérateurs, experts, usagers) qui se sont réunis au Centre de Convention d’Archamps pour les 1ères Rencontres de la Mobilité de l’ARC.

Situé au sein de l’agglomération transfrontalière du Grand Genève d’un million d’habitants, le Genevois français (400 000 habitants) connaît un rythme de croissance démographique parmi les plus dynamiques d’Europe : il accueille plus de 10 000 habitants supplémentaires par an induisant une explosion de la mobilité (+ 15 voitures nouvelles en circulation chaque jour) avec un phénomène de congestion qui s’accentue et qui met sous pression le territoire (difficultés d’accès aux emplois et équipements, contraintes environnementales, fort développement urbain, etc.).

Stéphane VALLI, Vice-président de l’ARC en charge de la mobilité

Stéphane VALLI, Vice-président de l’ARC en charge de la mobilité

Pour répondre aux défis du territoire et offrir une meilleure mobilité dans le Genevois français et dans le Grand Genève, l’ARC Syndicat mixte (futur Pôle métropolitain du Genevois français) se saisit concrètement du sujet :

  • par le lancement d’un schéma de mobilité orienté vers l’action collective,
  • par le lancement de solutions innovantes en matière de mobilités,
  • par la représentation des intérêts de ses membres dans les discussions transfrontalières.

L’ARC a choisi d’initier un cycle de rencontres de la Mobilité qui doivent permettre de préparer la profonde évolution des transports sur le territoire à l’horizon 2019 (Léman Express, trams, bus à haut niveau de service (BHNS), etc.), réunissant les acteurs concernés (institutionnels, opérateurs, experts, usagers) autour des enjeux et des solutions transport à développer dès à présent.

Moins d’une semaine après la signature du Projet de Territoire 2016-2030 du Grand Genève qui permet notamment de se porter candidat auprès de la Confédération Suisse sur 14 projets de mobilité situés sur le territoire français au titre du Projet d’agglomération de 3ème génération (2019-2022), cette rencontre a permis de mettre en avant des exemples et des actions concrètes (actions mobilités à l’échelle métropolitaine et à l’échelle des membres de l’ARC) mobilisables à court terme. Elle a aussi permis de partager les enjeux et les orientations en matière d’organisation des transports à l’échelle du Genevois français.

120 personnes ont assisté aux 1ères Rencontres de la Mobilité de l’ARC ce mardi 13 décembre.

120 personnes ont assisté aux 1ères Rencontres de la Mobilité de l’ARC ce mardi 13 décembre.

Cette rencontre s’est déroulée en présence de MM. Jean NEURY et Stéphane VALLI, Vice-présidents en charge de la mobilité à l’ARC, et de M. Luc BARTHASSAT, Conseiller d’État du canton chargé du Département de l’Environnement, des transports et de l’agriculture. Tous ont souligné l’intérêt de travailler conjointement à l’échelle transfrontalière pour résoudre les problèmes de mobilité et développer des actions concrètes répondant aux besoins des usagers (développement des lignes de bus, voies réservées pour le covoiturage, autopartage, etc.).

Plus de 120 participants ont ainsi échangé sur les problématiques transports et sur les solutions à apporter pour améliorer les conditions de circulation.

4 temps forts ont rythmé la matinée :

  • La raison d’être d’un schéma métropolitain de mobilité de l’ARC
  • Les enjeux de mobilités du territoire d’aujourd’hui et demain
  • Les écarts entre les enjeux et l’offre existante
  • Le retour d’expériences des premières actions lancées sur le territoire de l’ARC

Plusieurs intervenants, usagers, chefs d’entreprises, start-up, opérateurs de transport et de services à la mobilité ont montré plusieurs initiatives en cours. Différentes solutions sont à portée de main et facilement reproductibles.

La matinée s’est prolongée avec un espace dédié à la rencontre de professionnels de la mobilité, présents sur une quinzaine de stands (opérateurs de transports, start-up, association d’usagers, entreprises, tourisme/loisirs, etc.).

Plus de 15 partenaires étaient venus présenter leurs activités avec des stands dans le Hall du Centre de Convention.

Plus de 15 partenaires étaient venus présenter leurs activités avec des stands dans le Hall du Centre de Convention.

Plus de 15 partenaires étaient venus présenter leurs activités avec des stands dans le Hall du Centre de Convention.

Télécharger le communiqué de presse